Autrefois, la procédure du divorce était non seulement difficile et compliquée, mais aussi onéreuse. Heureusement qu’aujourd’hui, ce n’est plus le cas. En effet, actuellement, il existe une méthode qui simplifie la démarche et la procédure, c’est le divorce par consentement mutuel ou encore le divorce à l’amiable. Ce dernier a été mis en place pour que les couples puissent se séparer dans les meilleures conditions et surtout dans les plus brefs délais. Quelles sont les particularités et que peuvent être les risques ? On vous dit tout dans cet article.

Quelle est la durée de la procédure ?

De prime abord, il est à noter que le divorce à l’amiable est une forme simplifiée pour se séparer. Pour ce faire, il faut juste que les couples se mettent d’accord sur leur séparation ainsi que les conséquences de cette dernière. En ce qui concerne la durée de la procédure, tout dépend de la complexité de la situation. En effet, dans le cas où les deux personnes ne possèdent pas de biens communs ou qu’ils se sont déjà mis d’accord sur tous les points, la procédure prend environ 3 mois. Par contre, si les opinions divergent, la durée sera plus longue. Elle va surement dépendre du temps dont les deux époux ont besoin pour conclure un accord.

Quels sont les avantages du divorce à l’amiable ?

Les principales raisons qui poussent les couples à opter pour le divorce par consentement mutuel sont surement son côté pratique et son côté économique. En effet, contrairement à un divorce contentieux, le divorce à l’amiable ne requiert pas une somme importante. Les deux parties peuvent faire appel à un même avocat, ce qui réduit considérablement la somme à prévoir. En ce qui concerne le délai, cela est beaucoup plus rapide. Étant donné qu’il est basé sur le principe que la séparation est souhaité par les deux parties, une seule parution devant le juge suffit pour prononcer le divorce. Ce qui n’est pas du tout le cas lors d’un divorce contentieux.

Peut-il y avoir un risque ?

Le principal risque du divorce à l’amiable est le prolongement et la complexité de la procédure, dans le cas où le partage des biens est compliqué, par exemple au niveau de la liquidation des dettes, des crédits contractés pendant le mariage, le partage des biens mobiliers ou la garde des enfants. Par ailleurs, une fois que le divorce a été prononcé, il est difficile de revenir en arrière. La moindre modification peut couter une fortune, sans parler du temps que cela va prendre. Cela dit, avant d’entamer le divorce à l’amiable, il faut s’assurer d’être parfaitement en accord sur tous les points.

Qu’en est-il pour le divorce en ligne ?

Eh oui ! Aujourd’hui, on entend souvent parler du divorce en ligne, mais de nombreux couples ignorent ce que c’est vraiment. Avant toute chose, il est à noter que cette procédure n’est valable que si l’on a choisi le divorce à l’amiable et que les couples n’ont pas de litiges en ce qui concerne les gardes d’enfants. Ainsi, si les couples se mettent parfaitement d’accord sur tous les points, y compris la garde des enfants, ils peuvent opter pour cette méthode, afin de rendre la procédure encore beaucoup plus simple et rapide. En effet, les deux personnes peuvent continuer son quotidien, tout en entamant la procédure du divorce chez soi, le soir en rentrant du travail par exemple. N’est-ce pas une méthode qui nous facilite la vie ?

À qui s’adresser pour être accompagné ?

Que ce soit le divorce en ligne ou les autres formes de divorces, contacter un avocat spécialisé est toujours indispensable. En mettant en avant sa compétence et son expérience, il sera le mieux placé pour aider les deux personnes à prendre les bonnes décisions. Il s’occupe également de toutes les tâches pour rendre les démarches encore plus simple et plus rapide. Seulement, il faut contacter plusieurs avocats afin de comparer les offres et les services proposés.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *