Continuer sa carrière professionnelle à l’étranger ou briguer un emploi au sein d’une entreprise multinationale est vraiment une opportunité. Mais dans tous les cas, il est indispensable que vous rédigiez votre CV en langue anglaise. Voici les points à connaître pour bien rédiger votre CV dans la langue de Shakespeare.

Est-ce que c’est intéressant de traduire son CV ?

Pour gagner du temps, il est possible que vous soyez tenté par l’utilisation d’un traducteur automatique disponible sur internet pour traduire votre curriculum vitae en anglais. Cela est à exclure ! En effet, la traduction de textes assez longs sur ce type de traducteur laisse souvent à désirer. Ce qui risque de donner l’impression d’un amateurisme qui ne sera pas du goût du recruteur. De même, traduire de A à Z son CV du français à l’anglais est un piège à éviter.

Du coup, pour la traduction de CV en anglais optez pour la sécurité en ayant recours à des services de spécialistes en la matière. Il peut s’agir d’une agence de traduction, ou alors d’une plateforme de traducteurs professionnels. Comme ça, vous aurez un CV en anglais qualité qui évitera les contresens et respectera la syntaxe, la structure ainsi que la sémantique.

Écrire soi-même son CV en anglais

Si vous décidez de rédiger vous même votre CV en anglais, sachez que cela est tout à fait possible. Mais vous devrez sans doute prendre le temps de le créer de manière appliquée et être prêt à partir d’une page quasi blanche.

Il faut d’abord savoir que cela implique que vous devez connaître les termes techniques. On peut citer : abilities, background (parcours) ; skills (compétences) ; achievements (réalisations). Il faut également savoir différencier les termes liés à l’anglais britannique et à l’anglais américain. Votre recruteur le notera si vous les mélangez dans votre CV.

Par ailleurs, un CV rédigé en anglais ne doit pas dépasser deux pages et doit être bien structuré. Il ne doit pas obligatoirement être accompagné d’une photo. Cela va dépendre du poste que vous visez. À titre d’illustration, dans le domaine du marketing, une photo va vous permettre de vous mettre en valeur.

La structure devra aussi être bien respectée, en particulier parce qu’elle est différente de celle en français. N’hésitez pas à regarder plusieurs sortes de modèle de CV en anglais sur le web. Mais dans tous les cas, il vous faudra accorder une attention particulière aux rubriques :

Personal Details (État civil) : nom, prénom, adresse, numéro de téléphone.

Career Objective (Objectif professionnel) : votre projet professionnel, de même que le type de poste et responsabilités que vous souhaitez occuper.

Education : présenter vos diplômes et parler de votre expérience : le tout dans un ordre anti-chronologique, et en faisant bien attention à la traduction des termes.

Training (Formation continue) : les différentes formations suivies dans le cadre de vos activités professionnelles.

Une rubrique dédiée aux compétences : communication, informatiques, etc. Mettre en avant votre niveau de langue : il faut veiller à rester sincère. Si vous indiquer un niveau qui n’est pas le vôtre, le recruteur risque de s’en rendre compte dans le cas où votre CV comporte des fautes ou bien lors de l’entretien.

Miscellaneous (Divers) : une rubrique où sont présentées toutes les activités extra-professionnelles (sport, centres d’intérêt, etc.).

References (Références) : Il s’agit en général de fournir les coordonnées d’anciens employeurs ou d’un ancien professeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *