0 5 minutes 2 mois

Sachez que si vous vous sentez en colère contre votre conjoint, cela ne remet pas forcément en cause votre union. Être en colère peut arriver à tout le monde. Même si vous êtes très amoureux l’un de l’autre, la colère peut survenir de temps à autre.

La colère, une émotion tout à fait normale

Chacun des partenaires d’un couple, même si leur relation dure déjà plus d’une dizaine d’années, peut aussi se mettre en colère. Bien que ce ne soit pas souhaitable et plutôt désagréable, c’est une émotion tout à fait naturelle. Parfois, un petit rien peut vous énerver mais une telle réaction est souvent due à une grosse fatigue ou au stress.
La situation la plus fréquente, c’est que votre conjoint a des défauts ou des manies qui vous agacent et un beau jour, vous explosez. Il aime vous taquiner en public, devant vos amis, et vous avez beau lui répéter d’arrêter ça, il continue. Vous souriez et ravalez votre colère à chaque fois. Mais sans que vous l’ayez calculé, un jour, vous lui avez crié dessus. Cela vous a soulagé sur le moment mais très vite, vous avez regretté cet accès de colère. Après cette amère expérience, vous êtes décidé à ne plus jamais remettre ça et selon compatibilite-prenoms.fr c’est indispensable dans un couple.

C’est une bonne résolution parce que laisser libre cours à sa colère peut être mauvais pour votre santé. Vous risquez la dépression, des maladies cardiaques, l’hypertension, des troubles digestifs etc. Des études sérieuses ont également démontré que les colères répétées peuvent entraîner des problèmes de peau, de l’anxiété et des troubles du sommeil.

D’un autre côté, des études scientifiques ont prouvé que contenir sa colère peut vous nuire. Elle finit par vous ronger de l’intérieur, comme le ferait un cancer. Vous pourriez devenir une personne sarcastique ou critique. Or, un tel état d’esprit est néfaste pour votre couple.

Maîtrisez votre colère

Avez-vous quelques raisons de vous mettre en colère contre votre conjoint ? Rappelez-vous qu’il en est probablement de même de son côté, mais il ne vous le dit pas. Malgré la haute estime que vous pourriez avoir de votre propre personne, vous avez des défauts, acceptez ce fait.

La première chose à faire pour ne plus exploser de colère, c’est d’en parler à cœur ouvert. Commencez par vous excuser d’avoir crié contre lui. Soyez sincère et n’essayez pas de vous justifier. Votre franchise le touchera certainement et le poussera à faire plus attention à son comportement la prochaine fois.

La deuxième chose à faire pour maîtriser votre colère, c’est de vous concentrer sur les qualités de votre conjoint. Bien sûr qu’il a des défauts mais il a aussi de nombreuses qualités, autrement vous ne l’auriez pas épousé ! Alors, s’il dit ou fait quelque chose qui vous hérisse, pensez tout de suite à cette liste de ses qualités. Cela vous calmera et vous empêchera d’agir ou de dire quelque chose que vous pourriez regretter.

Autre chose qui peut vous aider à ne plus être esclave de la colère, c’est de cultiver le pardon. C’est une qualité assez difficile à avoir et à entretenir mais elle est précieuse. Pour y arriver, essayez de vous mettre à la place de votre conjoint. De cette manière, vous aurez plus d’empathie à son égard. Puis, prenez l’habitude de vous demander si la faute commise est si grave que votre conjoint ne mérite pas votre pardon. En pensant également au nombre de fois où vous avez eu besoin d’être pardonnée, cela vous apaisera. Gardez ces pensées en vous chaque fois que vous sentez la fureur monter.