industrie

Face à la demande croissante exprimée par le marché, les industriels doivent continuellement accroître leurs productions. Seulement, augmenter le rendement est loin d’être une tâche facile. Cette démarche exige généralement de nombreuses réformes ainsi que des investissements importants. Toutefois, de plus en plus de dirigeants se tournent désormais vers la sous-traitance en Chine pour éviter ces désagréments. Ci-dessous ce qu’il faut savoir à ce sujet.

La Chine et ses usines : une opportunité à saisir pour développer ses activités

La Chine est connue depuis longtemps pour sa main d’œuvre abordable. À la fin des années 90, le pays est passé à l’économie de marché. Le gouvernement chinois a donc pris par la suite des mesures favorables aux investissements étrangers. Ces dispositions ont poussé de nombreuses multinationales à ouvrir des usines en Chine. Les sociétés de taille modeste ont plutôt opté pour la sous-traitance. Avec les dernières technologies, on peut désormais collaborer avec des partenaires d’affaires basés en Asie.

Dans l’industrie mécanique, cette solution ouvre de nouveaux horizons. Quelques entreprises n’arrivent plus à dégager des marges suffisantes pour assurer la survie de leurs ateliers. Cette situation résulte du niveau de concurrence qui règne dans cette filière. En outre, les charges sociales tendent à augmenter. Ce qui alourdit le coût de tout projet d’agrandissement.

En faisant appel à un sous-traitant, on réussit à limiter les coûts de production tout en se procurant des pièces industrielles de qualité. Avec les nombreuses usines présentes dans ce pays, les entrepreneurs chinois ont acquis un réel savoir-faire dans le secteur de l’industrie mécanique. On reconnaît principalement leur maîtrise de la fonderie de précision. Cette technique permet de fabriquer des pièces industrielles sur mesure. Grâce à l’utilisation d’appareils de mesure performants, les experts en la matière parviennent à atteindre un niveau de précision inégalé malgré l’emploi d’un moule.

Ce qu’il faut savoir avant d’opter pour la sous-traitance en Chine

Chercher un sous-traitant en Chine est bien plus difficile qu’on ne le pense. Pour les entrepreneurs chinois, la coutume et la tradition jouent un rôle particulièrement important. Les différences culturelles peuvent ainsi compromettre une négociation. D’où l’intérêt de passer par des intermédiaires. Cela évitera au chef d’entreprise de perdre un temps précieux et de négocier un accord de partenariat dans les plus brefs délais. Il n’est d’ailleurs plus nécessaire de communiquer directement avec une usine de fabrication de boitiers sur mesure comme As Industries. On peut confier sa commande à une société française qui va ensuite transmettre les consignes à une usine basée en Chine. Cette solution garantit une réelle rapidité d’exécution. L’entreprise commanditaire pourra également s’affranchir de certaines procédures administratives.

Il faut savoir que la réputation des produits « Made in China » a considérablement évolué au cours de la dernière décennie. Effectivement, les sous-traitants chinois connaissent désormais toutes les exigences de leurs clients européens et américains. Par conséquent, la qualité de fabrication des pièces ne décevra pas les utilisateurs finaux. D’ailleurs, les prestataires veillent à respecter toutes les normes et les standards internationaux en vigueur.  Ainsi, on n’aura pas de mauvaise surprise malgré les coûts faibles engagés.

Une pensée sur “La Chine : un acteur majeur dans l’industrie mécanique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *