Qu'est-ce que la gestion de serveur ? Outils et bonnes pratiques
0 6 minutes 2 mois

À l’ère numérique, les organisations dépendent plus que jamais de l’informatique. La gestion des serveurs constitue la base de nombreuses fonctions informatiques, notamment le stockage de données, l’hébergement de sites Web, la messagerie électronique et les logiciels. Sans serveurs fiables et fonctionnels, la plupart des fonctionnalités informatiques tomberaient en panne.

De nombreuses entreprises ont déplacé l’informatique interne vers des services cloud via des serveurs situés dans des centres de données distants, mais un nombre important ont encore des serveurs internes ou utilisent un environnement hybride de services internes et cloud. Quel que soit l’emplacement, la gestion d’un serveur implique la surveillance et la maintenance du matériel, des logiciels, de la sécurité et des sauvegardes.

Dans ce guide, on se penche sur la gestion des serveurs du point de vue de la technologie des serveurs, des problèmes de sécurité et des outils logiciels utiles aujourd’hui.

Qu’est-ce que la gestion de serveur ?

La gestion des serveurs comprend toutes les opérations de surveillance et de maintenance nécessaires pour que les serveurs fonctionnent de manière fiable et à des niveaux de performances optimaux. Il comprend également la gestion du matériel, des logiciels, de la sécurité et de la sauvegarde, le tout en fonction du maintien du fonctionnement et de l’efficacité de l’environnement informatique. Les principaux objectifs de la gestion des serveurs sont :

  • Minimisez les ralentissements ou les temps d’arrêt des serveurs en maximisant la fiabilité
  • Sécurisez et protégez les environnements de serveurs
  • Mise à l’échelle des serveurs et de leurs opérations pour répondre aux besoins de l’organisation au fil du temps

Bases de la gestion de serveur

La gestion des serveurs a un impact considérable sur l’informatique : sa portée peut être considérée comme un parapluie qui couvre presque tous les aspects gérés par le département. Examinons de plus près certains aspects de ce vaste concept :

Gestion du matériel

Le matériel est la base d’une gestion de serveur efficace. Tout dépend de la façon dont cela fonctionne. Dans ce sujet plus large, il existe quelques éléments matériels clés à surveiller et à gérer de près dans le cadre de toute stratégie de gestion de serveur :

CPU (Central Processing Unit): Fondamentalement, c’est le cerveau d’un serveur et effectue tous les calculs pour que les programmes fonctionnent. Parce qu’ils sont non seulement essentiels mais aussi très utilisés, les processeurs doivent être surveillés en permanence pour éviter de les surcharger – un problème qui peut tout causer, des opérations lentes aux pannes du système. Il existe de nombreuses façons de faire face à un CPU surchargé. L’option la plus évidente consiste à mettre à niveau, mais vous pouvez également ajouter plus de ressources CPU à partir d’une autre ressource, arrêter les processus de surcharge des ressources ou optimiser les performances à l’échelle du système pour alléger la charge CPU.

Température du CPU : Tout ce travail implique une surchauffe du CPU. Les serveurs, en général, produisent de grandes quantités de chaleur, c’est pourquoi les fermes de serveurs se trouvent parfois dans des endroits froids (même sous terre ou sous l’eau). Si les processeurs sont trop chauds, ils peuvent être endommagés et entraîner des résultats désastreux.

Les serveurs sont construits avec des systèmes de refroidissement et des thermomètres qui simplifient leur gestion, même à distance. Si la température d’un serveur augmente excessivement, un technicien informatique peut arrêter le matériel et vérifier la situation avant qu’il ne soit trop tard. Les problèmes de surchauffe sont généralement causés par un effort excessif du système ou par des dispositifs de refroidissement défaillants.

RAM (Random Access Memory): La RAM est la mémoire opérationnelle d’un serveur, le stockage temporaire utilisé pour les opérations rapides et la mise en cache. Il est directement lié aux performances d’un système, en particulier dans le cas de certains logiciels très demandés. Un manque de RAM lors d’une utilisation normale peut nuire aux performances et même empêcher certaines applications de s’exécuter.

Disque dur : Les disques durs, ou disques durs, sont le stockage permanent du serveur où sont stockées les données importantes. Comme ils sont également utilisés pour la mise en cache dans de nombreux cas, ils peuvent entraîner des problèmes de performances lorsque leur capacité est presque épuisée.

L’utilisation du disque dur doit être surveillée afin que la capacité soit constamment disponible. De plus, il est nécessaire d’observer attentivement son état pour éviter des pannes coûteuses qui entraînent une perte de données.

Environnement d’exploitation : Le serveur doit se trouver dans un emplacement offrant des conditions environnementales optimales. Le taux d’humidité doit être contrôlé et la salle des serveurs doit permettre un refroidissement optimal. Pour des raisons de sécurité, les serveurs ne doivent être accessibles qu’aux personnes autorisées.