Souscrire une garantie indemnité d’hospitalisation
0 5 minutes 2 mois

Une hospitalisation est une situation difficile à prévoir. Par ailleurs, n’importe qui pourrait être hospitalisé d’un moment à un autre. Cela arrive vite et entraîne non seulement un problème de santé, mais aussi un problème financier. En effet, l’hospitalisation peut coûter très cher. Elle va alors avoir une incidence sur le budget du foyer. Toutefois, même si l’Assurance maladie prend en charge une partie des frais d’hospitalisation, cela ne suffit pas pour couvrir le manque à gagner et les dépenses occasionnées. C’est pourquoi il est nécessaire de souscrire une garantie indemnité d’hospitalisation.

Quels sont les avantages de souscrire une garantie indemnité d’hospitalisation ?

Certaines personnes considèrent que la souscription à une garantie d’indemnisation d’hospitalisation n’est qu’une perte d’argent. Elles pensent que l’Assurance maladie leur suffit pour couvrir leur besoin de santé. Or, comme il est déjà dit ci-haut, l’Assurance maladie ne rembourse qu’une partie des frais médicaux et le reste c’est à la charge du patient. Cependant, en cas d’hospitalisation, elles sont obligées d’arrêter leur travail, ce qui génère un certain manque à gagner. Dans ce cas, pour bénéficier d’une meilleure couverture, il est conseillé de souscrire une garantie d’indemnité en cas d’hospitalisation. D’ailleurs, celle-ci présente de nombreux avantages.

En effet, en souscrivant à cette garantie, vous n’avez à débourser aucune avance de frais à votre admission à l’hôpital. En outre, avec cette assurance, vous pouvez profiter d’un meilleur confort comme la chambre individuelle, la télévision, le wifi, etc. C’est votre complémentaire santé qui prend en compte les dépassements d’honoraires. Il assume également les remboursements d’un forfait par jour ou par mois, le ticket modérateur et les frais supplémentaires pré ou post opératoires. De plus, avec cette garantie, vous bénéficiez d’une indemnité journalière en cas d’accidents ou de maladies. Les garanties sont immédiates sans délai d’attente ou de carence. Sachez également que cette assurance propose une prise en charge de certaines responsabilités à votre domicile durant votre absence.

Comment choisir une garantie d’indemnisation d’hospitalisation ?

Pour choisir une garantie d’indemnisation d’hospitalisation adaptée à vos besoins, vous devez prendre en compte certains critères, à savoir :

  • l’âge limite de souscription : il varie de 65 à 75 ans selon la compagnie d’assurance;
  • le montant des cotisations et celui des indemnités journalières : il dépend de l’offre que vous choisissez ;
  • les bénéficiaires de cette garantie : qui est couvert par cette garantie ? Est-ce l’assuré seul, l’assuré et son conjoint ou l’ensemble de la famille ?
  • les options proposées dans le contrat de prévoyance comme le versement d’un capital en l’absence d’hospitalisation pendant un nombre d’années déterminé ;
  • la possibilité de choisir votre établissement hospitalier ;
  • le versement des indemnités quelle que soit la cause de l’hospitalisation qu’elle s’agit d’une maladie ou d’un accident.

Ainsi, vérifiez ces quelques critères avant de souscrire une assurance indemnité en cas d’hospitalisation. Comparez quelques offres pour trouver celle adaptée à vos besoins.

Quelles démarches à suivre en cas d’hospitalisation ?

Même si les garanties sont immédiates pour ce contrat, il existe quand même certaines démarches à suivre. Pour obtenir une indemnité d’hospitalisation, vous devez avoir un bulletin de situation ou d’hospitalisation. C’est le bureau des admissions qui vous remettra celui-ci. Ce document fait office d’arrêt de travail et vous ouvrira le droit au versement des indemnités journalières. Toutefois, vous devez envoyer ce document dans les 48 heures à votre employeur et à la CPAM. Si votre état ne vous permet pas de faire cette démarche, l’établissement hospitalier pourra s’en charger. Cependant, si votre séjour à l’hôpital dure plus de 2 semaines, vous devez adresser un nouveau bulletin d’hospitalisation à la CPAM tous les 15 jours. Cela vous permet de continuer à bénéficier du versement des indemnités journalières.