Top 3 des erreurs à éviter pour lancer votre business en ligne
0 6 minutes 2 mois

Lancer un commerce sur Internet est de plus en plus tentant pour beaucoup. Bien que cela paraisse simple et moins coûteux, ce processus génère de nombreuses étapes. De plus, comme toutes les autres créations de projet, le lancement d’un business en ligne comporte également des charges auxquelles aucun entrepreneur ne peut échapper.

Certes, générer plus de revenus par l’intermédiaire de l’internet peut s’avérer facile lorsque vous savez vous y prendre, et surtout si vous respectez certaines règles de base. Toutefois, il est courant de faire des erreurs.

Pour réussir, il faut à tout prix anticiper les éventuelles erreurs afin de mieux les éviter.

Commencer sans business plan

L’une des erreurs à éviter pour lancer son business en ligne est de vous lancer sans business plan. Or, la réalisation d’un business plan est primordiale pour entreprendre la création de votre business sur Internet.

À vrai dire, un business plan vous permet de structurer et de déterminer votre projet, tout en mesurant la rentabilité et les ressources que vous devez mobiliser. Cela augmentera vos chances de réussite et la crédibilité de votre projet aux yeux des investisseurs.

En général, votre business plan doit comprendre :

·         Une synthèse claire du projet

C’est-à-dire l’activité à lancer. Voulez-vous proposer un produit ou un service ? Ou encore, des formations en ligne, etc.

·         L’identité de l’entreprise

Sous quel nom va-t-on connaître votre entreprise ?

·         L’analyse du marché :

Il convient d’analyser les besoins des clients, la stratégie des concurrents directs ou indirects, ainsi que leur position sur le marché.

·         La stratégie commerciale :

 Il s’agit d’établir une stratégie commerciale et un plan marketing adaptables à votre activité.

·         Le plan financier :

Cela vous permettra de calculer la rentabilité estimée de votre projet, en tenant compte les risques liés à votre activité, les ressources disponibles, les dépenses à prévoir.

En effet, tous ces volets doivent être réalisés avec soin pour trouver facilement des investisseurs prêts à financer votre projet.

Si vous souhaitez lancer des activités moins sensibles comme le blogging ou le coaching en ligne, une analyse globale de marché vous suffit.

S’isoler/vouloir faire tout seul/sous-estimer l’importance des aides

C’est une erreur plus fréquente durant le processus de création d’entreprise. Certes, il est très tentant d’essayer de tout faire soi-même. Peut-être que vous ne voulez pas en parler, car vous avez peur que les autres volent vos idées. De plus, l’enthousiasme du début et les nombreuses facilités techniques que procure Internet font que cela semble parfaitement réalisable et plus rapide. Toutefois, c’est une grande erreur.

Par exemple, admettons que vous voulez vous lancer dans l’affiliation. Or, pour réussir, il faut devenir influenceur. Vous devez donc acquérir des compétences en web marketing, et quelques notions de base en communication. En même temps, vous aurez également besoin d’un bon blog pour intéresser les marques et générer plus de trafic. Si vous décidez de prendre en charge personnellement la création de votre blog, vous devez y consacrer énormément de temps et d’énergie. De l’autre côté, vous devez acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de votre activité.

En revanche, si vous faites appel à des professionnels qu’il s’agisse d’une agence digitale spécialisée ou autres, vous serez acquittés de ces tâches. Ainsi, vous pouvez vous concentrer sur ce qui est vraiment essentiel, et donc vous développez rapidement.

Copier ce que les autres font

Vouloir recopier est une grande erreur que de nombreuses personnes font au début de leur aventure entrepreneuriale. Certes, les techniques qui ont connu un grand succès sur le web, ne sont presque jamais de grandes nouveautés. À vrai dire, ce sont des méthodes auxquelles l’audience est habituée et qui ont déjà été utilisées par plusieurs entrepreneurs à succès. Toutefois, n’oubliez pas que le copié/collé n’apporte rien de plus nouveau aux utilisateurs.

Par exemple, supposons que vous êtes un créateur de contenu d’article. Pour rédiger, vous devez vous informer dans diverses sources pour vous renseigner au mieux sur votre sujet. Ça y est ! Vous avez trouvé les informations dont vous aurez besoin, et vous faites un copié/collé. Imaginons, ensuite, qu’un utilisateur veut également se renseigner à propos du même sujet, et il tombe sur l’article que vous avez copié. Puis, il se dit que celui-ci n’est pas assez complet, et il va en chercher d’autres. Et là, il tombe sur la même chose en voyant le vôtre. Certes, il va vite partir !

Ne pensez pas que ce que font vos concurrents ainsi que les autres qui ont réussi dans votre domaine sont forcément les bonnes pratiques à votre projet.